Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/07/2010

Jean-Jacques : l'apiculteur de la Buttes-aux-Cailles

Portrait : Jean-Jacques Schakmundès, une des figures de l'apiculture parisienne. La vision qu'il a de son métier est précieuse. Conscient de la valeur de son expérience, il n'hésite pas à parler de sa passion, l'abeille. Après avoir été traducteur, réalisateur de cinéma, Jean-Jacques Schakmundés s'est mis au service des abeilles. Un homme, une vocation. Une belle histoire pour ceux qui, comme lui, sont tombés tout petits dans un pot de miel.

JJShak.JPG
Jean-Jacques Schakmundès

« J'ai toujours eu un bourdonnement d'abeille dans l'oreille. »

Jean-Jacques Schakmundès, apiculteur parisien, entretient depuis « tout minot » un rapport privilégié avec les abeilles. L'homme moustachu à la stature imposante est producteur de miel. Pas n'importe lequel, du vrai miel «intra muros» produit dans le sud-est de Paris. Couleur délicatement ambrée, goût subtilement fruité. Sa production est devenue au fil des ans une référence. Ce passionné tient boutique depuis 15 ans dans le XIIIe arrondissement, du côté de la Butte-aux-Cailles. Au milieu du matériel d'apiculture qui encombre la petite échoppe, le miel qui l'a rendu célèbre.

Sa réputation a depuis longtemps franchi les limites du périphérique. Les Français le connaissent et l'apprécient, les touristes aussi. « Je fais un peu partie du tour obligé des Japonais. J'ai tourné des émissions gastronomiques avec les Nippons. Depuis j'exporte là-bas.» L'apiculteur amateur, comme il se définit lui-même, profite aussi d'un engouement qui découle de la nature paradoxale de sa production. « Ce miel est bon, mais pas meilleur que les autres. Par contre il est produit au dernier endroit où les gens s'attendent à le trouver. Il contient une part de rêve.»

« Certains font « pisser » les ruches »

Paris offre, contre toute attente, des conditions exceptionnelles. « Ici les abeilles sont en pleine forme alors que dans le reste de la France les populations ne cessent de décroître. Loin des pesticides les ruches prospèrent. La variété d'espèces de fleurs est très riche. Les ouvrières sont rarement à court de pollen. » Paris paradis des abeilles ? « C'est vrai que les ruches peuvent produire beaucoup en milieu urbain. J'ai un ami au Pré-Saint-Gervais qui, la première année, a fait plus de cent kilos pour une ruche. Mais c'est exceptionnel, on produit en moyenne 35 à 40 kg. »

La qualité du trésor naturel produit par la trentaine de ruches de Jean-Jacques Schakmundès, ne doit rien au hasard. « J'ai une philosophie et je n'en sort pas. Quand certains font « pisser » les ruches, moi j'accepte que certaines années soient un peu moins bonnes. Je ne fais jamais ce que la morale écologique réprouve ! »

La folie du miel parisien

Si le succès enivre certains, ce n'est pas le cas de Jean-Jacques. La concrétisation tardive de sa vocation explique peut-être son recul par rapport à la « folie du miel parisien ». Tout jeune il s'intéresse aux abeilles grâce à des amis de ses grands parents. A la trentaine, le venin de la vocation apicole qui dormait dans ses veines, le contamine. « Je voulais acheter un PC à une personne dont le père avait des ruches. J'ai laissé le PC. Je suis reparti avec les ruches. Je les ai installées au bois de Vincennes. » Le traducteur anglais-français cède la place à l'apiculteur. Installation des ruches. Ouverture de la boutique. Le parcours riche et atypique de « l'amateur » de la Butte-aux-Cailles fait des émules. Les particuliers installent des ruches dans leurs jardins sous la houlette de Jean-Jacques. Le miel du XIIIe a de beaux jours devant lui.

V. L.

Boutique "Les abeilles"  21, rue de la Butte-aux-Cailles 75013 Paris
tél : 01 45 81 43 48