Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/07/2010

L'abeille piqueuse

Entretien : Le docteur Edouard Letellier, secrétaire général du Syfal (Syndicat français des Allergologues). Il aborde les problèmes liés aux piqûres d'abeilles et d'hyménoptères.

dardabeille.jpgLa piqûre d'abeille peut-elle être dangereuse ?
Dans l'immense majorité des cas non. Ce que l'on voit le plus souvent, c'est une réaction locale qui peut s'accompagner de rougeurs, et d'un œdème localisé.

Que faut-il faire dans ce cas là ?
Retirer le dard qui continue à diffuser du venin, et désinfecter.

Et dans le cas de piqûres multiples ?
Difficile de répondre, cela dépend du nombre. Mais pour donner un ordre de grandeur, quand on désensibilise les gens, on leur injecte l'équivalent de 30 piqûres de guêpes.

Une piqûre peut-elle avoir des conséquences plus graves ?
Si la personne est allergique. Elle peut faire une réaction très grave qu'on appelle un choc histaminique. Mais ce type de réaction ne survient jamais à la première piqûre. La gravité de la réaction de l'individu augmente progressivement à chaque contact avec le venin. Et puis on peut être allergique sans que cela soit gravissime. Il existe une échelle graduée de un à quatre qui mesure la sensibilité aux allergènes. On ne traite que les personnes qui se situent au troisième et quatrième échelon.

Quels symptômes doivent alerter ?
Si après une piqûre au bout du bras on fait une crise d'asthme. Ou si l'on ressent d'un coup une grande faiblesse, là il faut appeler les secours.

dard-abeille.jpgQuelques mesures de prévention ?
Avant tout du bon sens. Ne pas aller déranger les abeilles ou les guêpes. Si on est allergique et que l'on se trouve dans des zones à risque, penser à emporter ses médicaments de secours. Pour l'entourage des personnes allergiques, un minimum de formation est également indispensable.

Propos recueillis par V. L.




Les commentaires sont fermés.